précédent

Communiqué - Lois sur le statut de l'artiste

prochain

Séance d’information – Entente ARRQ-ADISQ

mot de l'arrq | 21 AVR 2020

L’ARRQ, COVID-19 ET L’INDUSTRIE


Dans les journées qui ont suivi les premières mesures de confinement, l’ARRQ s’est surtout employée à déchiffrer et à relayer à ses membres toute l’information qui émanait des différents paliers de gouvernement.  Nous avons été en constante communication avec les représentants des ministères impliqués afin de faire valoir les besoins de nos membres sur les mesures d’aides présentées.

Rapidement, nous avons développé sur notre site internet un bandeau destiné à la « Gestion de crise COVID-19 » afin de rassembler et de rendre disponible facilement l’information pertinente.  Vous y retrouverez les communiqués diffusés, la Foire aux questions (FAQ), les différentes mesures d’aide et les sites d’intérêt.

Devant l’arrêt brutal de pratiquement toutes les productions, notre équipe des relations de travail a été à la disposition des membres afin de répondre aux différentes questions soulevées par la situation.  Le service aux membres quant à lui, a été en mesure d’orienter les membres sur les nombreuses questions relatives aux assurances collectives, programmes d’aide et mesures compensatoires.  Juste avant la fermeture de nos bureaux le 18 mars, nous nous sommes empressés d’émettre des chèques de redevances en devançant la période de paiement (normalement en mai) afin d’assurer une certaine liquidité à nos membres.

La Fondation des artistes a été sollicitée par Netflix afin de distribuer 500 000$ aux artistes francophones du Québec se trouvant dans le besoin à cause de la COVID-19.  L’ARRQ collabore donc avec la FDA afin d’analyser dans un premier temps si les demandes d’aide émanant des réalisateurs répondent aux critères d’admissibilité du Fonds Netflix. Dans l’affirmative, les demandes sont acheminées vers la FDA pour une décision finale.  Puisque l’ARRQ a décidé de fusionner le formulaire d’aide de son propre fonds avec celui de la FDA, cela permet l’étude en parallèle d’une demande au Fonds d’aide de l’ARRQ.

L’heure est maintenant à travailler sur l’après-crise. Les solutions ne nous apparaitront peut-être pas toutes d’un coup, mais une chose est certaine, il est fort peu probable que nous retournions à la « vie d’avant », sinon dans un avenir éloigné.  L’ARRQ travaille depuis quelques semaines avec 8 autres associations d’artistes (AQTIS, DGC, GMMQ, IATSE (514 ET 667), SARTEC, SPACQ et l’UDA) à tracer un état des lieux et à élaborer de nouvelles normes d’hygiène pour les plateaux.  Nous voulons développer une vision globale qui couvrira tous les aspects des différents métiers appelés à interagir sur les plateaux.  Évidemment, ces normes devront évoluer au gré des directives gouvernementales.  Il est hors de question de mettre en péril la santé et la sécurité de nos membres.

Nous participons également aux conférences téléphoniques hebdomadaires de la « Production Industry Task Force » organisées par le CMPA et réunissant les intervenants des associations d’artistes, de producteurs et des organismes subventionnaires à travers le Canada.  Ces rencontres permettent d’échanger de l’information sur les différentes mesures mises en place et sur l’impact que la crise a eu sur notre secteur à travers le pays.

Nous sommes tous passionnés par notre secteur d’activité et nous n’espérons qu’une chose : le voir reprendre son envol. La question est à savoir quand et comment notre industrie pourra redémarrer après cet arrêt forcé.  L’ARRQ, ainsi que les collègues de l’intersyndicale, est interpelée pour intervenir à différentes tables de discussion relativement à un plan de relance de notre industrie. Outre les normes d’hygiènes à mettre en place, il faudra repenser les lieux de tournage pour s’assurer d’en contrôler l’environnement, peut-être tourner des scènes avec moins d’intervenants à la fois, désinfecter tous les équipements, etc.  Ainsi une production risquera de couter plus cher et de prendre plus de temps à tourner.  Il faudra aussi s’assurer d’un redémarrage progressif des productions afin d’éviter les raccourcis en matières de santé et sécurité, les engorgements qui pourraient provoquer de l’indisponibilité de studios, des créateurs, des équipes techniques, etc. Bien sûr, cela prendra une concertation de tous les acteurs du système, dont les diffuseurs et les producteurs, qui devront peut-être revoir les échéanciers, allonger les saisons de diffusion.  Tout est sur la table!  C’est peut-être une occasion à saisir pour se réinventer et faire en sorte que notre secteur revienne plus fort et de façon durable. 

Mylène Cyr
Directrice générale

retour aux actualités

autres mot de l'arrq

Fernand Dansereau honoré à Ottawa

Le 28 mai dernier, Fernand Dansereau, l’un de nos membres émérites à l’ARRQ, était honoré au Centre National des arts d’Ottawa en tant que récipiendaire du prix de la réalisation artistique du Gouverneur général du Canada.

mot de l'arrq | 9 JUN 2022

Loi sur le statut de l’artiste : De nouveaux droits pour les artistes et les associations qui les représentent!

Le 3 juin dernier, fut pour l’ARRQ et tout le secteur culturel un moment historique puisque l’Assemblée nationale adoptait le projet de loi 35 qui allait enfin modifier les deux lois sur le statut de l’artiste (S-32-1 et S-32.01). La loi S-32-1, est celle qui a permis à l’ARRQ de représenter tous les RÉALS et de négocier en leur nom auprès des associations de producteurs.

mot de l'arrq | 9 JUN 2022

Nouvelle entente historique entre l’ARRQ et l’ONF

Après 59 séances de négociations réparties sur plus de 4 années, une entente a finalement été conclue entre l’ARRQ et l’ONF. L’entente de principe a d’ailleurs été entérinée par les membres le 16 février dernier. Un trou béant dans notre représentation a désormais été comblé! L’accord-cadre ARRQ-ONF a une durée de 42 mois et est entré en vigueur le 28 mars dernier.

mot de l'arrq | 5 AVR 2022

Deux grands noms qui disparaissent

La fin de 2021 et le début de 2022 a vu la communauté des RÉALS secouée par deux grands deuils. Ce fut d’abord le décès soudain de Jean-Marc Vallée à Noël, puis celui de Jean-Claude Lord en janvier. Deux de nos porte-étendards les plus célèbres qui nous quittent en si peu de temps, on peut dire que ça fait mal.

mot de l'arrq | 7 FÉV 2022

Ce que l’on se souhaite pour l’année 2022? Une nouvelle loi sur le statut de l’artiste pour les RÉALS!

Depuis l’adoption en 1987 de la Loi sur le statut professionnel et les conditions d’engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma, les négociations continuent de s’étendre sur de longues périodes. Rappelons la première entente TV qui a mis 15 ans avant de voir le jour!

mot de l'arrq | 21 DÉC 2021

Quand un accident arrive sur un plateau de tournage

Dans la foulée de l’accident sur le plateau de « Rust » qui a mené au décès d’Halyna Hutchins, une directrice de la photographie américaine dans la fleur de l’âge, j’ai pensé que c’était l’occasion de réfléchir à la sécurité de nos artistes et artisans de l’audiovisuel. Ce n’est pas tant la sécurité entourant les armes à feu qui me préoccupe autant que la sécurité en général.

mot de l'arrq | 12 NOV 2021

Une révision des lois sur le statut de l’artiste maintenant!

RÉALS, nous lançons un cri du cœur au Gouvernement de François Legault afin qu’ils adoptent une nouvelle mouture des lois avant la fin de ce mandat. Signez la lettre ouverte. Il en va de vos droits.

mot de l'arrq | 5 OCT 2021

Les élections fédérales et nous

Le secteur de l’audiovisuel joue gros lors des élections fédérales. Au début de la campagne électorale, l’ARRQ a fait parvenir aux différents partis une courte liste de nos priorités. Les partis fédéraux se sont exprimés sur certaines d’entre elles en tout ou en partie.

mot de l'arrq | 16 SEP 2021